L U C I E

Réussir sa vie, c’est se sentir comblée, par des petits bonheurs tout simples, ce n’est pas forcément matériel, c’est en soi, propre à chacun

Lucie a 24 ans, c’est une créative. Elle est depuis toujours animée par le chant et le théâtre et souhaite devenir comédienne chanteuse dans le doublage en post synchronisation.

Et comme il n’y a pas d’entrée officielle pour ce poste, elle frappe à la porte des studios pour rencontrer les directeurs et directrices artistiques. Après avoir fait le cours Florent, déterminée à vivre de sa passion, elle collectionne “les jobs alimentaires” pour lui permettre de vivre, de financer ses cours de chant et de solfège et de s’acheter du matériel pour s’exercer au doublage.

Ah oui, Lucie se produit aussi dans la catégorie Opéra Lyrique des festivals.

J’ai eu la chance d’avoir des parents qui ont soutenu ma différence

Depuis enfant, elle se souvient passer son temps à faire parler ses barbies et à imiter les voix des dessins animés qu’elle regarde. Quand ses parents, tenant un commerce, lui offrent la possibilité de chanter devant les clients elle se saisit de l’occasion et se rappelle à quel point elle s’est sentie à sa place, elle n’avait alors que 5 ans !

Savoir rire de tout et de rien, savoir prendre les petits malheurs de la vie à la dérision

Le rire et les sentiments tiennent une place primordiale dans l’univers de Lucie pour qui le bonheur se trouve dans les choses simples et quotidiennes; les instants partagés avec sa famille, les éclats de rire, la quête de soi et la poursuite de ses rêves.

Je travaille à être dans le moment présent

” L’être humain a tendance à retenir davantage le négatif que le positif “, c’est pourquoi Lucie travaille cet aspect de sa personnalité pour apprendre à lire le monde et les évènements sous un nouveau jour. En se saisissant du moment présent, elle apprend à mesurer la valeur des choses et des personnes et à les apprécier.

Avoir tout à portée de main c’est souvent, aussi, en perdre le sens

J’ai une terrible peur de l’échec, mais j’ai l’intuition que je vais y arriver

Lucie est très sensible et très à l’écoute du monde qui l’entoure. Elle me confie ne pas vouloir vivre avec des regrets. Elle a conscience des ses limites notamment par son “petit côté hermite” comme elle le décrit, qu’elle doit parfois dépasser pour sortir de sa zone de confort.

Elle traduit ses échecs par une double lecture.

La première est émotionnelle, elle me dit “se sentir régresser” et se laisser aller à l’émotion dès que cela se produit.

Réprimer ses émotions n’est pas un acte de force, au contraire

Lucie ne comprend pas les grilles de lecture liées aux émotions, “en quoi un homme qui pleure remet en jeu sa virilité ?” Elle insiste avec force sur l’importance de l’authenticité et la sincérité à tous les niveaux, pas seulement pour les femmes mais également pour les hommes. Lucie promeut un féminisme “égalitaire” et s’indigne des propos de renversement de la domination sexuée que peuvent tenir certaines femmes.

Essuyer des réflexions sur une pseudo féminité, n’être pas assez bien, pas assez femme

Lucie s’est longtemps sentie dépassée par les standards de féminité autour du physique dans les médias, s’interrogeant sur la possibilité d’être femme sans être fatale, sensuelle ou objet sexuel.

Dans les différents milieux qu’elle a pu fréquenter, qu’il s’agisse de la formation ou du monde du travail, elle a toujours senti cette pression liée à son statut de femme.

Et puis un jour, j’ai décidé de couper mes cheveux

Acte de rébellion comme elle le décrit, de rejet des standards du féminin, elle décide de se couper les cheveux très court afin de trouver son identité et de partir en quête de son essence.

La féminité, c’est être lunaire. C’est se réaliser dans notre particularité

Ce qui caractérise le mieux la vision de la féminité selon Lucie est cet alignement entre force mentale, force de caractère et force dans la lecture et l’accueil de ses émotions. Une femme exprime sa féminité dans son accomplissement en tant que personne et dans son refus de répondre à des standards imposés.

Ce que nous décrit Lucie, c’est finalement une quête de soi, de liberté et de sens. Elle interroge un nouvel aspect de ce large débat et son éclairage en terme d’intelligence émotionnelle est… lunaire ??!!

Intelligence Emotionnelle

Adaptabilité

Créativité

YOUR COMMENT